LE VISAGE D’ORPHÉE

Avant Première 5.0

 

Dans cette 5 édition de Avant Première aux Arts décorative de Strasbourg nous avons proposé une analogie entre la notion du lieu de culte à celle du théâtre, et plus généralement au spectacle vivant. Si l’eglise peut être un espace de représentation, le théâtre a lui aussi ses propres rites. Nous voyons là l’occasion de souligner le caractère indéniablement sacré de l’édifice qu’est le théâtre et de proposer un rituel culturel poetique; une messe artistique. 

 

Nous revendiquons un théâtre de l’éphémère, et en cela nous souhaitons l’érosion de notre scénographie au fil des représentations. Il s’agit de proposer des séries de rituels articulés en une messe lyrique : des rituels raccrochés à la naissance, la vie et à la mort dans la poussière. 

 

Comisaires d’exposition: Clement Debras, Mathilde Melero, Maxime Chaudeu, Xulia Rey Ramos.

 

Photographie: Tony Trichanh